Où en sommes-nous avec les Google Glass ?

Les concepteurs des Google Glass avaient misé sur une véritable révolution dans l’univers de la nouvelle technologie, à l’instar de la tablette et du smartphone.

Les concepteurs des Google Glass avaient misé sur une véritable révolution dans l’univers de la nouvelle technologie, à l’instar de la tablette et du smartphone. Malheureusement, le succès n’a pas été au rendez-vous. Où en sommes-nous maintenant avec ces fameuses lunettes connectées ?

Google a annoncé en janvier 2015 la fin de la production des Google Glass, du moins dans « leur forme actuelle ».

Elles n’ont pas survécu 

Google a annoncé en janvier 2015 la fin de la production des Google Glass, du moins dans « leur forme actuelle ». Depuis leur lancement en 2013, ces lunettes connectées ont fait l’objet de nombreuses controverses. En raison de leur côté intrusif, certains restaurants et bars à la mode aux États-Unis ont interdit leur port. Les médias américains ont fait leur chou gras des agressions subies par les personnes qui se baladaient dans les rues des grandes villes avec leurs Google Glass. Les premières lunettes connectées n’ont pas survécu à cette vive contre-publicité.

Un potentiel à exploiter

Toutefois, on ne peut pas dire que les Google Glass sont complètement morts. Le concept de lunettes intelligentes utilisées dans le cadre d’une profession particulière pourrait tenir la route. Une importante valeur potentielle peut en effet être exploitée dans la mesure où cet accessoire permet à celui qui le porte de filmer ou de se connecter sur Internet tout en ayant les mains libres pour vaquer à d’autres tâches. Des bijoutiers, des agences gouvernementales, des médecins et bien d’autres corps de métier pourraient être intéressés par une version adaptée à leurs besoins des Google Glass.

Toutefois, on ne peut pas dire que les Google Glass sont complètement morts.

Certaines entreprises ont déjà commencé à adopter ces lunettes connectées qui sont testées depuis quelques mois par les agents d’IDTGV (une filiale de la SNCF) et la police de New York. Ces accessoires ont généré un plus grand nombre d’applications dans le secteur du travail qu’auprès des utilisateurs lambda. D’ailleurs, proposées à 1.500 dollars la paire, il faut reconnaître qu’elles ne sont pas à la portée de la majorité du public.

Une prochaine génération

Google ne compte pas en rester là. Les développeurs se penchent déjà sur les versions de la prochaine génération de Google Glass. La supervision du nouveau projet est assurée par Tony Fadell, inventeur de Nest, le thermostat intelligent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Sitemap